Logo Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
     
Accueil du site > Archives > Archives - Zoom sur ... > Fuite de tritium à Civaux : qu’en est-il 6 mois après ?

Fuite de tritium à Civaux : qu’en est-il 6 mois après ?

Rappel des faits
Une concentration anormalement élevée en tritium (de l’ordre de 540 bcq/l) a été relevée le 4 janvier 2012 dans la nappe phréatique située sous la centrale de Civaux. Cet incident est lié à l’étanchéité d’un réservoir de stockage, des travaux de réparation ont été rapidement engagés après la détection de l’anomalie.

Suite à cet incident, des contrôles réguliers ont été effectués pour suivre l’évolution de la contamination des eaux. Les concentrations en tritium ont progressivement diminué au cours des six derniers mois au niveau du piézomètre où avait été relevé l’anomalie (36 Bcq/l le 19 mai). Pour les autres piézomètres situés en aval, l’évolution a été plus fluctuante (7,1 Bcq/l le 4 juin).
Les derniers résultats d’analyse indiquent une baisse globale des concentrations en tritium, la fréquence des mesures de suivi a ainsi été ralentie.

Pour rappel, les contrôles de potabilité de l’eau, effectués par l’Agence Régionale de la Santé dans la rivière de la Vienne (en amont et en aval de la centrale), n’ont pas montré de concentration significative en tritium.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Commission Locale d’Information de la Centrale de Civaux.

Pour en savoir plus, consultez sur le site de l’O.R.E. :
"Des questions sur la centrale nucléaire de Civaux ?"

Aide à la navigation | Plan du site | Crédits | Archives | Politique d’accessibilité de l’ORE | Mentions légales | Cadenas fermé